rese-plus pro2Des technologies de pointe pour traiter ou gérer les flux et contrôler la qualité.

 

La hausse constante des niveaux d'exigence en matière de qualité, que ce soit pour la production d'eau potable ou bien pour la dépollution, rend complexe la gestion au quotidien. Les filières de traitement, la conduite automatisée des systèmes ou le suivi de la qualité, nécessitent des personnels très qualifiés pour

  • piloter des matériels ou des véhicules spécialisés (hydrocureur, détection de fuites...)
  • assurer le contrôle qualité et la maintenance (laboratoire, ateliers...).

 

 

Des interventions complexes.

 

rese-plus pro amiante1Certaines interventions d’entretien ou de maintenance sont susceptibles d’exposer les opérateurs à l’inhalation de fibres d’amiante.

Le travail sur des canalisations en amiante ciment y compris lors d’un branchement est synonyme d’intervention spécifique avec périmètres de protection, équipements individuels, plans de formation…

A la RESE, une dizaine d’opérateurs a été formée pour ce type de travaux.

Lors de ces interventions sur vos communes, vous reconnaîtrez désormais nos équipes habilitées à intervenir sur les canalisations en amiante ciment à leurs tenues de protection bien spécifiques.

 

Pourquoi une telle intervention ?

Lors de ces interventions, les opérateurs peuvent générer des poussières d’amiante. L’évolution récente du code du travail nécessite des protections individuelles très contraignantes pour les intervenants.

Seul notre personnel spécialement habilité et formé à nos modes opératoires réalise ces opérations et travaille en toute sécurité.

 

Y a-t-il des risques pour les riverains lors de cette intervention ?rese-plus pro amiante2

Les poussières sont concentrées sur la zone d’intervention par l’aspersion d’eau et l’utilisation d’outils spécifiques ; par conséquent, en dehors de la zone balisée, le port des protections n’est pas utile.

 

Y a-t-il des risques sanitaires sur l’eau potable ?

Le contact de l’eau potable dans les conduites amiante ciment ne présente pas de risque pour la santé (avis du Conseil Supérieur d’Hygiène Publique de France du 16 décembre 1997, Bulletin Officiel n°98/22, avis de l’Organisation Mondiale de la Santé de 1996).

 

Pour plus de renseignement, vous pouvez nous contacter par mail à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

gauchedroite