Un élément présent à l'état naturel dans l'eau,

Le calcaire domine dans le sous-sol des terres de Charente-Maritime. L'eau de pluie en s'infiltrant se charge de ce calcaire avant de rejoindre les nappes.

L'eau potable distribuée par la RESE provient en grande partie de ces nappes, ce qui explique la présence de calcaire dans l'eau du robinet.

Le calcaire dans l'eau potable,

La teneur en calcaire dans l'eau est appelée dureté de l'eau. Elle est définie par le titre hydrotimétrique (TH), qui correspond à la quantité de sels de calcium et de magnésium présents dans l'eau. Une eau riche en calcium et en magnésium est dite « dure ». Inversement, une eau pauvre en calcaire est dite « douce ». Le titre hydrotimétrique (TH) est exprimé en degrés français (°F). 1 degré (°F) = 10 mg de calcaire.

Les eaux sont classées en fonction de leur TH :

0 à 6 degrés = eau très douce
6 à 15 degrés = eau douce
15 à 30 degrés = eau moyennement dure
> 30 degrés = eau dure.

Le calcaire est-il dangereux ?

Non, contrairement aux eaux douces qui peuvent provoquer des inconvénients pour la santé en favorisant la dissolution d'éléments tel que le plomb, le fer, le cuivre ou le cadmium, les eaux dures (calcaires) ne provoquent que des inconvénients de confort tels l'entartrage des canalisations d'eau chaude ou des appareils ménagers. De plus, une eau dure couvre une partie des besoins quotidiens en calcium et magnésium de l'homme. Elle est aussi plus agréable à boire.

Réglementation : il est admis qu'une dureté comprise entre 15 et 25°F est idéale. Cependant, il n'existe pas de normes relatives à la dureté de l'eau.

Adoucisseurs, à utiliser à bon escient,

Les adoucisseurs individuels ne devraient être utilisés que sur les circuits d'eau chaude sanitaire. N'utilisez pas l'eau adoucie pour votre consommation, car un adoucisseur entraîne :

• un enrichissement de l'eau en sodium, problématique pour les personnes sujettes à l'hypertension ou qui suivent un régime sans sel

• un risque de prolifération bactériologique, si l'entretien est mal assuré

• des phénomènes de corrosions des canalisations si l'eau est trop adoucie

Quelques conseils sur les adoucisseurs

Un adoucisseur fonctionne sur le principe de l'échange d'ions. Les ions calcium de l'eau sont échangés avec des ions sodium présents sur des résines. La formation du calcaire est ainsi évitée.

L'entretien régulier de l'adoucisseur est obligatoire pour éviter un développement de bactéries qui peut avoir un impact sur votre santé. Aussi, est-il impératif de conserver un point de mise à disposition d'une eau non adoucie pour l'eau de consommation. L'adoucisseur ne devrait pas être installé sur l'alimentation générale mais plutôt sur la partie du réseau qui alimente les appareils à protéger (chauffe-eau, lave-linge...). Malheureusement, la configuration des réseaux intérieurs ne le permet pas toujours.

N'adoucissez pas l'eau à moins de 15 °F. C'est la limite fixée par la réglementation française. Pour cela, l'eau adoucie doit être mélangée avec de l'eau non adoucie avec un système de by-pass avant distribution dans votre habitation.

Si vous souhaitez installer un adoucisseur, faites appel à un installateur agréé par le fabricant et veillez à lui demander un contrat d'entretien comprenant :

• La désinfection et le nettoyage de l'appareil annuel

• La vérification régulière du bon fonctionnement de l'appareil

• Le contrôle de l'état de la résine tous les 5 ans